1/ A ton avis quelle place joue le mental dans la performance ?

J’ai eu un coach pendant plusieurs années qui n’a cessé de répéter à l’ensemble du groupe que le football c’est 60% de mental, 20% de technique et 20% de tactique et je suis entièrement d’accord avec lui.

2/ Travailles tu avec un préparateur mental ?

Je n’ai jamais travaillé avec un préparateur mental officiellement. Mais j’ai participé à la certification d’un préparateur mental pendant qu’il passait ses diplômes.

3/ En quoi consiste la préparation mentale du joueur et comment la travailles tu au quotidien ?

Selon moi, l’objectif 1er d’un préparateur mental c’est de donner confiance à son athlète, essayer de sortir le meilleur de lui même. Par exemple, en faisant de l’imagerie mentale, des exercices de sophrologie, des exercices physiques et techniques individuels ou collectifs. Pour moi un préparateur mental peut être aussi important qu’un préparateur physique.
Pour moi un préparateur mental peut être aussi important qu’un préparateur physique

4/ Qu’est ce que cela t’apporte dans ta pratique du football professionnel ?

  • La gestion du stress, des émotions
  • La confiance en moi
  • Une prise de décision plus efficace

5/ A quel moment de la carrière d’un joueur est il plus important de travailler le mental ?

Je dirais avant un grand rendez vous sportif, ou quand le joueur est dans le dur.

6/ Ne penses tu pas qu’une préparation mentale quand tout va bien trouve également sa place et si oui pour quelles raisons ?

Si bien sûr qu’elle y trouve sa place je pense que c’est un suivi sur l’année qui est nécessaire d’ailleurs. Mais pour moi le moment le plus important c’est quand c’est plus compliqué.

7/ Quelles sont les principales difficultés auxquelles doit faire face un joueur ?

  • Savoir accepter les choix de l’entraîneur qui ne sont pas en sa faveur
  • Savoir se juger sur sa propre performance après un match afin de s’améliorer
  • Savoir rebondir en cas d’échec

8/ Cela t’arrive t’il de te remettre en question, si oui de quelle manière ?

Oui bien sûr, après chaque match, même après certains entraînements. En regardant mon match après le match ou en me posant les bonnes questions à moi même.

9/ Quelles sont tes sources de motivation lorsque cela va un peu moins bien ?

J’aime regarder mes vidéos ou les matchs où j’ai été très bon pour me rappeler ce que je suis capable de faire ou alors aller chercher des motivations externes (la famille qui est présente au match par exemple).

10/ Quelles sont les qualités d’un joueur de haut niveau ?

Quelqu’un de très fort mentalement, qui a travaillé depuis tout petit sans relâche pour en arriver là et qui est doté, bien évidemment, de qualités techniques, physiques et tactiques au dessus de la moyenne.

11/ Comment te situes tu dans le collectif ?

Je suis quelqu’un de très souriant qui aime tout le monde. Je pense avoir un état d’esprit irréprochable. J’aime être un leader, avoir des responsabilités. Mon seul bémol c’est que je suis un gros boudeur quand je perds…